Lavoir D78, Bas du bourg

En 1859 et 1869, Monsieur de SARCÉ, père, procède à des cessions gratuites au bénéfice de la commune, pour l’établissement d’un lavoir et d’un abreuvoir publics. Il offre la parcelle A n° 286, de la Pâture aux Oies située à l’angle des routes de Pontvallain et de Gandelin. L’eau de son vivier alimentera le lavoir et le trop-plein se déversera dans l’abreuvoir. Mais, l’endroit, n’ayant pas assez de pente, les eaux y croupissent et ce bâti couvert en ardoises se détériore.

plan 1892       Arch.dép.Sarthe 2 O 336/7

En 1892, la municipalité échange ce terrain inapproprié contre la parcelle, D n° 658, dans le Jardin bas,(jaune sur le plan) appartenant à Monsieur de SARCÉ, sur cette même route. Dans le nouveau projet, un bassin de 8,60 m sur 3,50 m reçoit les eaux très limpides des sources et vingt-cinq laveuses peuvent s’y installer sur trois côtés. C’est une construction de 12 m sur 9 m avec des murs en moellons de pays, des angles, des piédroits et un arc en tuffeau. Des dés en grès supportent les poteaux de la toiture. Les bois de charpente et les ardoises sont récupérés sur l’ancien lavoir. Le 22 novembre 1894, c’est la réception définitive des travaux réalisés par l’entrepreneur M. Alexis GUÉRIN, de La Flèche, sur un devis de 2 160 F. Des réparations de maçonneries et un dallage en ciment sont réalisés en 1933 pour 2 500 F. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 336/7, 174 AC 89, 4 O 400)

 

Ce lavoir a été restauré en 1993 et un panneau historique a été apposé. Pendant l’été 2017, des jeunes en service civique ont participé à une restauration partielle de l’intérieur.