Chemin de l’Abbaye

C’est en 1864 que le Conseil municipal vote le projet de construction d’un lavoir et accepte le devis de 550,06 F. Il est prévu sur le Roule-Bœuf, à 600 m de la population agglomérée (912 habitants). Il sera financé grâce à un prêt gratuit, de 600 F, du maire et de son deuxième adjoint, et un impôt extraordinaire. Le projet est confié à deux artisans du bourg. Le maçon a utilisé les moellons de grès du pays et la chaux des Rairies. Le charpentier a réalisé les linteaux en peupliers et les six poteaux en chêne qu’il a posés sur des dés en grès. Il a couvert l’ensemble en tuiles en terre bien cuite. L’architecte de La Flèche en a signé la réception définitive le 25 juillet 1867.(Arch. dép. Sarthe, 2 O 44/7; 201 AC 94; 212 AC 112)

C’est grâce à l’intérêt d’un conseiller municipal pour le patrimoine de son village et à son écoute de France-Inter, que ce lavoir a été restauré en 1985. Il a accepté de participer à l’émission Bonjour la France; opération Sauvons nos lavoirs de Pierre BONTE. Et il a gagné le premier prix, à savoir 15 000 F! Cette bourse fut complétée par le concours financier des ministères du Travail et de la Culture.

Des témoignages rappellent l’importance de ce lieu dans la vie du village. Les femmes pouvaient y faire bouillir leur lessive dans la cheminée en pierre adossée au mur du lavoir. Pendant la sécheresse de 1976, les paysans y puisaient l’eau pour leurs animaux et ils y ont lavé leurs sacs de jute pour le blé jusqu’en 1960.