Lavoir du bourg près de l'église

En 1883, la municipalité constate que le lavoir public est trop petit (4,60m sur 2m) pour un nombre croissant d’habitants dans le bourg, que les murs sont en mauvais état et laissent échapper l’eau de tous côtés. L’architecte d’arrondissement propose d’agrandir le bassin (7m sur 3m), de refaire les murs en briques et d’élever une charpente en chêne et bois blanc reposant sur des poteaux en chêne avec une couverture en tuiles. Quatre-vingt dix souscripteurs participent au financement du devis estimé 800F soit en charrois et journées de travail soit en argent. Les travaux sont réalisés en 1885 à l’exception de la démolition de la fontaine dont les eaux alimentent ce lavoir. En 1888, le maire considère que «les personnes qui n’ont pas pris part à la souscription et qui viennent laver à la fontaine doivent selon toute justice contribuer à acquitter le surplus de frais», soit 25c par laveuse, par jour. (Arch.dép.Sarthe, 71 AC 57)

carte postale

 

L’eau de la source était réputée pour ses vertus curatives et pour la constance de la température à 11°. Elle se déverse dans la Mortève qui rejoint l’Orne Saosnoise. (Panneau) La fontaine a été restaurée en 2014, par l’association du Patrimoine du Vairais. Des bénévoles assurent une mise en valeur du lavoir avec l’installation d’une crèche au moment de Noël et de laveuses le reste du temps.

Monument aux morts sur le mur de l'église

A la mémoire des enfants de Contres

morts pour la France

1914-1918

Gloire à ces héros

Sur le mur de l’église, côté rue, ce monument sous forme d’autel est entouré de trois médaillons sculptés: « Marne », « Yser », »Verdun » évoquant des noms de combat. Les noms des 12 soldats sont gravés sur une plaque de marbre noir dans l’ordre de leur décès, avec la date précise. En dessous, une plaque pour les deux soldats tombés pendant la guerre d’Algérie.

Les communes de Contres-en-Vairais et Champaissant ont été réunies avec Saint-Côme de Vair en 1964 pour former la ville de Saint-Cosme-en Vairais.