Lavoir Dans le bourg RD 33, au pont sur La Ramée

plan 1860 Arch.dép.Sarthe 2 O 31/7

Le 15 mai 1860, le Conseil municipal délibère sur le projet de construction d’un lavoir public, jugé de toute nécessité. La commune ne possédant qu’un terrain de 5 m², au bord de la Ramée, près du pont, décide d’acheter une parcelle attenante. C’est un lavoir de 10 m de long sur 2 m qui va être édifié. Huit poteaux en chêne supportent une charpente en bois blanc couverte en ardoises d’Angers grandes carrées fortes, posées sur voliges. Les murs sont en moellons à la base puis un bardage vient clore le lavoir. La planche à laver en bois blanc surplombe le ruisseau. Pour ce bâti qui coûte 400 F, la commune reçoit une aide départementale de 100 F.

 

 

 

En 1882, le Conseil municipal et son maire Samuel Menjot d’Elbenne votent 50 F de réparations urgentes. Il est carrelé en 1905 et en 1935, un vannage en fer forgé et en chêne, est installé. (Arch.  dép. Sarthe, 2 O 31/7 et 261 AC 77)

Le lavoir a été restauré en 2002/2003.