Place de la salle des fêtes

En 1817, le Conseil municipal désire acquérir une petite parcelle de terrain afin d’agrandir la fontaine et le lavoir mais se heurte au refus du propriétaire. Va-t-il poursuivre jusqu’à la Déclaration d’Utilité Publique? Rien ne l’indique. Ce lavoir non couvert est remplacé en 1875 par une construction communale, sur le ruisseau des Deux Fonts. Le terrain est acheté 330 F et les travaux sont estimés 1 250 F. Les 640 F du remboursement par l’État du contingent des mobilisés et un secours départemental de 250 F permettent de faire face à cette dépense. Mais ce lavoir manque d’eau en période sèche ! (Arch. dép. Sarthe, 2 O 320/7)

 En 1955, la municipalité choisit d’élever dans le jardin du presbytère, un bâtiment carré entièrement fermé, couvert en ardoises, avec des verrières au sommet du toit. Le bassin en ciment, avec deux côtés de lavage à genoux et deux côtés de lavage debout, est alimenté grâce à une pompe sur le puits du presbytère. Puis, en 1971, il est relié au réseau d’eau communal. (Mairie)

.