Route D58, au pont sur le Tusson

En 1855, le propriétaire du château cède une parcelle du Pré de la Corne, au bord du Tusson. Le devis des travaux se monte à 220 F et fait l’objet d’une demande de secours départemental de 100 F, malgré une souscription de 125 F. Un seul problème demeure: il n’y a pas d’accès libre au ruisseau. En 1896, des réparations s’avèrent nécessaires. Les habitants organisent une quête qui rapporte 90,20 F en espèces et 65 F en nature : pierres, sables, briques, charrois ou travaux manuels. Le préfet accorde une subvention de 64,80 F. Ces fonds vont financer la construction du barrage, l’empierrement de l’abreuvoir et du chemin et enfin, le nettoyage du lavoir-abreuvoir.(Arch. dép. Sarthe, 2O 85/7 ; délibérations municipales du 20/9/1896)

Ce lavoir a été reconstruit et sur l’un des murs en parpaings, les marques du niveau des crues de 1952 et 2004, nous indiquent que l’eau est montée aux deux tiers de la hauteur de l’édifice entièrement cimenté et couvert en fibrociment.