Lavoir Rue du Vivier, RD145

Après des réparations en 1854 et 1876, ces dernières payées en partie par une quête, la municipalité décide, en 1889, d’améliorer le lavoir du Vivier et de « construire un couvert » sur la partie sud de la pièce d’eau. Le bâtiment s’appuiera, côté nord, sur le mur de 20 m de long et 60 cm de haut, recouvert de carreaux et trois mètres en arrière sur la bordure en pierre. La toiture en chêne champêtre et en peuplier sera couverte en ardoises «3ème forte carrée». L’arrière sera clos de planches de peuplier posées debout, alors que les pignons seront clos à moitié. La pièce d’eau sera vidée et nettoyée après les travaux. Ce chantier de quatre mois est confié à M. BELLARDANT, pour 800 F. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 344/8)

Dans notre département, c’est le seul lavoir de construction traditionnelle, où le lavage s’effectuait debout; il a été restauré en 2001/2002.