Lavoir du bourg

plan 1886 Arch.dép.Sarthe 2 O 301/7

En 1886, vu le manque d’eau dans la commune, le Conseil municipal décide la construction d’une fontaine publique à 300m du bourg, sur le chemin d’exploitation de la ferme de la Blottière. Ce bâtiment voûté de 9m sur 3,80m va coûter 921F. En 1893, les habitants, à l’initiative de M. LUNEL, républicain, demandent que l’eau de cette fontaine soit conduite dans un bassin dans le jardin de l’école et souscrivent pour 238F. Cette réalisation va obtenir 362F de soutien départemental pour couvrir la dépense de 520F.

Lavoir des Margottières

Deux ans plus tard, la commune s’engage dans la construction d’un lavoir sur le Rutin, un bâtiment de 10m à deux pans, clos de murs. Elle demande un secours pour combler les 254F manquants sur le devis de 1300F. Le sous-préfet dénonce alors, les manipulations électorales aux législatives de 1893. En effet, M. De La ROCHEFOUCAULD, avait promis le remboursement des souscriptions s’il était majoritaire dans la commune, ce qu’aurait accepté le maire. Cette commune est jugée indigne de recevoir des subventions du gouvernement et il ne lui sera accordé que 20F.

Lors de la construction d’une station de lagunage, le Rutin a été détourné et le lavoir a été démoli dans les années 1970.

Lavoir de Marcouée ou Marquoie

En 1906, la municipalité doit reconstruire ce lavoir anéanti lors de l’inondation catastrophique du 7 juin 1904 (Mamers) et elle obtient un secours de 70F sur les 160F de frais.

Il n’en reste rien.(Arch.dép.Sarthe, 2 O 301/7)