Lavoir du bourg rue du Lavoir

cadastre 1833      Arch.dép.Sarthe C1

Le 14 août 1887, le Conseil municipal approuve le devis de 419,26F, de construction d’un lavoir dont le bassin est déjà cadastré, au bourg, en 1833. Une souscription de 35 personnes d’une valeur de 105F et un secours départemental de 64,26F contribuent au financement de ce projet. Peut-être alors s’agit-il de le couvrir ? En 1908, «considérant qu’il importe au plus haut degré pour la salubrité publique que le niveau de l’eau du lavoir public ne soit pas au-dessus du repère du réservoir, au point de faire refluer les eaux sales», la municipalité veut empêcher les mottes de terre de se mettre dans le réservoir et décide de placer un grillage à l’entrée du déversoir. (Arch.dép.Sarthe, 2 O 298/7)

Le bassin restant, avec les tréteaux, est régulièrement entretenu.

 

 

.

Lavoir de Plisson rue des Capucines

Ce petit lavoir, couvert en tuiles, se découvre au bout d’un chemin, au milieu des jardins. Le sol est cimenté. Il est clos d’un côté par un mur en parpaings et de l’autre par un bardage en voliges.

L’eau du bassin sert maintenant à l’arrosage.

Lavoir de l’Aunay

En 1911, le Conseil municipal accepte le devis de 120F pour établir un lavoir public, non couvert, sur la mare de l’Aunay.   (Arch.dép.Sarthe, 2 O 298/7)  Ce lavoir n’existe plus.