Lavoir Au pont sur l’Anille, route de Bessé-sur-Braye

En mai 1885, le Conseil municipal décide d’installer une passerelle sur l’Anille pour faciliter l’accès à l’abreuvoir et aux lavoirs, suite à la démolition du pont par la Compagnie d’Orléans (chemin de fer). En 1910, cette passerelle en bois est remplacée par une passerelle métallique.Ce n’est qu’en 1925 que la municipalité entreprend la construction d’un lavoir couvert au pont de la gare, à l’emplacement de l’ancien. Il faudra creuser le talus arrière et mettre un escalier en ciment de six marches, daller le sol en béton de ciment, construire des murs en moellons et en briques apparentes, faire une margelle à laver en ciment armé et, pour supporter la toiture, placer deux poteaux en chêne sur des dés en ciment.

« Pour éviter les réparations continuelles à une toiture d’ardoises, par suite de pierres lancées du pont, par les enfants, l’ardoise serait remplacée par du fibrociment ou Everite, toiture légère et incassable en plaques ondulées. Elles avanceraient de 1,15m au-devant des boîtes à laver, de façon que même par très mauvais temps et le vent du nord, les égouts n’arrivent pas sur les laveuses».

Une souscription publique de 1044F participe au financement du devis de 7560F. (Arch.dép.Sarthe, 2 O 292/7)

Ce lavoir maintenant couvert en tôles galvanisées, ne se trouve plus au bord du ruisseau.