Lavoir du Cœur d'Oison (actuellement vers la rue Baudrillart) Impasse du Lavoir, face à l’église

Après avoir parcouru une certaine distance sur un étroit passage, vous le découvrirez, blotti en contrebas d’une dizaine de marches.

En 1872, Madame EYRIÈS lègue 500F à la municipalité pour construire un lavoir à la fontaine du Douet, située sur la propriété de Madame MARREAU. L’enquête pour l’achat de ce doué avec un droit de passage d’un mètre pour s’y rendre, précise que ce lavoir est réclamé avec insistance par tous les habitants du bourg qui manquent d’un endroit convenable pour laver. Un devis de maçonnerie et charpente pour 462F est approuvé en 1873. (Arch.dép.Sarthe, 2 O 277/7)

Monument aux morts cimetière

St Christophe en Champagne

A ses enfants morts pour la France

1914-1918

Le monument se trouve dans le cimetière, au bout de l’allée centrale, près de la croix principale. Telle une sépulture, cette stèle en pierre surmontée d’une croix latine, se dresse dans un petit enclos en fer, totalement ensablé. Un rameau en bronze avec un casque a été posé dessus.

Sur la plaque, les inscriptions sont gravées et dorées La dédicace est suivie des noms et prénoms de 12 soldats de la Première Guerre mondiale puis de 2 victimes de 1939-1945.

Monument paroissial nef

Entre la statue de saint Antoine et la chaire, un rectangle en ciment lissé sur lequel sont gravés les noms et prénoms de 12 soldats suivis de l’année de leur mort,  de chaque côté de la croix latine coiffée d’un casque. Aucune dédicace. Les noms de 2 victimes de 1939-1945 ont été ajoutées, en lettres rouges.