Lavoir

En 1850, le Conseil municipal discute l’achat d’une parcelle contenant une source, estimée 144F, avec un paiement au fur et à mesure des fonds disponibles. Ce n’est que le 26 février 1856 que l’acte de vente est signé entre la Mairie et M.ALLEAU-DESCORMIERS, tailleur de pierres à Lucé, pour cette portion de terrain dans le Champ de la Fontaine, cadastrée N n° 743, où existe déjà un bassin servant de lavoir.

En 1930, M. PENARD, sabotier (spécialiste des sabots couverts) s’est engagé à couvrir cette fontaine à ses frais, estimés 2000F, et à l’entretenir moyennant une taxe de 2F par utilisateur. En 1937, un litige naît entre lui et le propriétaire du bief qui se refuse à baisser le niveau de l’eau pour permettre le curage du lavoir. Les habitants se plaignent de la malpropreté de l’eau auprès du Conseil municipal et demandent son aide. Celui-ci décline toute responsabilité tant qu’il est payant et s’engage à le nettoyer, s’il devient gratuit. C’est ce qui se réalise en juillet 1938. (Arch.dép.Sarthe, 2 O 250/8)

Il ne reste plus qu’un bassin rempli de végétation.