Lavoir En contrebas de l’église

plan 1859       Arch.dép.Sarthe 2 O 240/7

En 1859, le Conseil municipal «considère qu’un lavoir public au point central de la population agglomérée de ce bourg est urgent et indispensable spécialement pour la classe ouvrière et indigente». Le devis décrit un lavoir à deux pans, couvert en ardoises « poil taché ». Six dés en roussard supportent les poteaux de la charpente en chêne. Les murs du bassin sont recouverts de dalles en roussard tandis que le pavage du réservoir (18m sur 1,80m et 40cm de profondeur) est en briques. Si ce lavoir est d’une extrême nécessité, la municipalité ne possède que 376,61F pour des travaux qui vont coûter 702F. Un secours départemental de 50F est accordé et une imposition extraordinaire de 400F, vont permettre de maintenir la gratuité de l’usage du lavoir. (Arch.dép.Sarthe, 2 O 240/7)

La charpente et la toiture ont été restaurées en 2013.