Lavoir Rue du Lavoir

Le 20 septembre 1821, le Conseil municipal accepte un devis de 162,50 F, pour réparer une fontaine et un lavoir publics, au bourg. Ils sont séparés par un mur en pierres sèches. Mais l’eau du lavoir plus haute que celle de la fontaine, filtre à travers le mur et la « détériore ». L’agent-voyer suggère de construire un mur de séparation en chaux-ciment. L’alimentation en eau est assurée par une ouverture au bord du lavoir et son renouvellement par une pale en bas du bassin. Pour plus de sûreté et garantir le bon voisinage avec le notaire, deux contre-murs sont élevés.

plan 1877     Arch.dép.Sarthe 2 O 221/7

 

En avril 1877, au moment où le nouveau presbytère se construit, la municipalité procède à un échange de parcelles pour agrandir le lavoir et couvrir deux côtés de lavage. L’évêque accepte sans problème cet arrangement. (sur le plan échange entre les parcelles rouge et jaune). Si l’ancien Conseil municipal avait adopté un devis de 4 300 F, en 1878, le nouveau y renonce. Les travaux sont soumissionnés pour 2 773,96 F à Ludovic BARBÉ en 1880. Mais, les problèmes d’infiltration persistent et en 1898, l’eau de la source est captée et le lavoir réparé pour 1 050 F. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 221/7)

Du lavoir, maintenant enserré dans la propriété de la maison de retraite, il ne subsiste qu’un côté.

 

 

 

Lavoir Rue du Moulin Neuf

La municipalité demande à établir un barrage de lavoir public sur la parcelle cadastrée D n° 524 sur le ruisseau de la Fontaine Renard en octobre 1889. (Arch. dép. Sarthe, 7 S 102)

Effectivement un bassin a bien été aménagé et un bâtiment d’une bonne hauteur a protégé les laveuses.