Lavoir Rue des Bains ; vers Saint-Maixent D29

Dès 1825, une lettre du sous-préfet fait état d’un projet de construction d’un lavoir aux murs en moellons enduits soutenant une charpente couverte en ardoises, sur le ruisseau des Bains, aux frais du Marquis du LUART.

Le 19 août 1900, la municipalité approuve le devis de 800 F, pour l’ajout des deux ailes et la canalisation du ruisseau. Faute de ressources, elle emprunte 700 F à 3,60 %, sur 10 ans et reçoit une subvention de 50 F. Les murs sont reconstruits en maçonnerie ordinaire, avec moellons et sable du Luart. Le pavage du pourtour est en briques du Gibet (Orne) posées à plat. La charpente nécessite cinq poteaux en chêne fixés sur des pierres de taille en granit d’Alençon pour soutenir la toiture en tuiles ou en ardoises (le devis chiffre au même prix les deux possibilités). Les laveuses disposent d’une planche à laver en chêne et d’un garde du corps pour poser leur linge derrière elles.  (Arch. dép. Sarthe, 2 O 173/7 ; 202 AC 68 ; 1 FP 348/1 et article bulletin municipal)

La réfection de ce lavoir couvert entièrement en ardoises, date de 1989.

 

 

Monument aux morts cimetière

 Enfants du Luart

morts pour la France

1914-1918

La pyramide en granit surmontée d’une croix latine se dresse au centre du cimetière, surélevée par un emmarchement. Les inscriptions sont gravées sur une plaque en marbre blanc, fixée sur le fût en façade, sous la croix de guerre en bronze. Les 37 noms et prénoms des soldats apparaissent sur 2 colonnes,en tête de la liste, M. du LUART Georges. Une petite plaque a été ajoutée au-dessous pour les deux victimes de la guerre 1939-1945 et un mort en 1925. Sur le haut du socle, deux petites plaques ont été apposées en hommage à deux victimes de 1958 et 1961. Au pied du monument, un canon crapouillot est installé.

 

Monument paroissial haut de la nef

Aux soldats du Luart

morts pour la France

1914-1918

Une plaque en marbre rose est insérée dans un cadre richement sculpté rappelant en tous points celui de Vibraye. La dédicace est gravée dans la pierre. Les prénoms et noms des 38 soldats sont gravés en lettres rouges sur 3 colonnes, en commençant par Georges du Luart.

Guerre 1870-1871 cimetière

Cette tombe française est le témoin des combats de 1870-1871.