Lavoir

En 1930, la municipalité veut acheter un terrain de 7,40 a à l’Auneau, cadastré A n° 511, estimé 500 F, « où il y a un lavoir qui a de l’eau annuellement. Ce lavoir est de toute utilité pour un bon nombre d’habitants qui sont à proximité et qui y vont laver ou puiser de l’eau année entière ». Mais les finances ne suivent pas et elle est obligée d’avoir recours à un impôt extraordinaire en 1931. Ce terrain étant déclaré d’utilité publique par le préfet l’année suivante, il devient propriété communale le 4 mai 1933 chez le notaire de Sillé-le-Guillaume. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 147/7)

Ce lavoir n’existe plus.