Lavoir Voie gallo-romaine qui descend à la Sarthe depuis le bourg

Un premier projet, en 1850, fait état d’un lavoir public de 6 m sur 4 m, établi sur un terrain communal, au centre du bourg, entre la RN 138 et un jardin privé, au-dessous d’une petite fontaine, rue des Forges. Le Conseil municipal vote 50 F. Mais, après un long litige entre la mairie et les propriétaires légitimes du terrain et de la source, ce lavoir devait disparaître.  

C’est en 1910, que le Conseil municipal doit à nouveau délibérer pour la construction d’un lavoir public ; mais sur la Sarthe, cette fois-ci. Le devis stipule « Les maçonneries en fondations seront assises sur la culée rive gauche de l’ancien pont de Juillé ». Les murs seront en moellons de grès de Fyé ou en marbre de Fresnay-sur-Sarthe. Les trois marches de 1,20 m de longueur qui descendent au plancher mobile seront en grès de Fyé ou en granit d’Alençon. Le sol sera pavé en briques doubles. Ces travaux sont estimés 509,11 F. Quant au devis de 381,80 F, du charpentier, il mentionne l’emploi de chêne, sapin du nord et bois blanc pour la charpente couverte en ardoises, la plate-forme du plancher mobile, la planche à laver (4,95 m sur 0,30 m) et le porte-linge. À cela s’ajoutent les 345 F de serrurerie. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 154/7 ; 228 AC 162)

Entretenu régulièrement jusque dans les années 1980, il est maintenant fermé à clé. En 2017, le plancher mobile a été restauré.

Monument aux morts près de la nouvelle mairie

La commune de Juillé

A ses enfants morts pour la France

En contrebas de la place du Maréchal Leclerc, près de la nouvelle mairie, ce monument imposant se dresse dans un ensemble paysager.  Les noms de 17 soldats sont gravés en lettres dorées, par année, sur une plaque apposée sur le socle de la pyramide, avec la date complète de leur décès. Trois victimes de 1939-1945 viennent compléter cette liste. Cette plaque était fixée auparavant sur le mur extérieur de l’église et constituait le monument aux morts de la commune. Le fût de la pyramide ne comporte que deux sculptures: une croix de guerre et un casque avec palme, le visage étant juste évoqué.

Ce nouveau monument a été inauguré le 8 mai 2018.

Monument paroissial

Il n’y a pas de monument paroissial dans cette commune.

Guerre 1939-1945: hommage à la division Leclerc place du Maréchal Leclerc et salle polyvalente

Maréchal Leclerc

Juillé

10 août 1944

Sur un côté de cette place du Maréchal Leclerc, trois éléments rappellent ce 10 août 1944, la stèle avec le portrait, un panneau explicatif des évènements liés à la 2e D B à Juillé et sa libération et une borne du serment de Koufra.

Georges Fresnais, maire de 1959 à 1983, créa cette place avec la stèle, en 1967.

 

 

A l’initiative du Comité des Fêtes, un autre hommage est rendu à la division Leclerc, sous forme d’un drapeau planté près de la salle polyvalente, sur lequel la dédicace est entourée de faisceaux de licteur, symbole de l’union et la force des citoyens français réunis pour défendre la Liberté.