Lavoir

Pas de lavoir communal dans ce petit bourg d’antan mais une pompe communale demeure au milieu de la place de l’église.

Monument aux morts place Saint-Jacques

FATINES

aux morts pour la patrie

reconnaissante

Cette pyramide blanche se dresse près de la porte d’entrée de l’église. Les noms de 12 soldats sont gravés sur la plaque de façade, sous la dédicace. Une palme et une croix de guerre en bronze ont été apposées sur le monument.

 

 

 

À la séance du 1er février 1920, le maire propose qu’à l’exemple de la plupart des communes, un monument soit élevé à la mémoire des soldats de Fatines morts au champ d’honneur. Ce projet ayant pour but la louable intention de prouver dans une certaine mesure, les sentiments de reconnaissance qui animent les habitants envers ceux qui ont sacrifié leur vie pour notre patrie. Le conseil approuve et demande qu’une souscription soit faite.

Le 11 juin, le maire annonce que la souscription s’élève à 811,75F.  Il demande de compléter par un crédit communal de 400F pris sur « l’entretien des bâtiments communaux » pour atteindre les 1 200F nécessaires. Le 23 août, le conseil sollicite une aide de l’État vu que les 300 habitants ne disposent que de faibles ressources. La commission spéciale accepte le projet fin juillet.

Lors de la séance du 17 novembre 1920, le maire annonce que le monument est achevé. Il convient de payer les 1 200F dus au marbrier et de prélever 400F sur les « fonds libres » pour compléter la souscription. La facture de M. Célot, marbrier sculpteur au Mans 127, Avenue du Grand cimetière, décrit un monument en pierre de Château-Gaillard (860F) avec une croix de guerre et une palme en relief, une plaque d’ardoise fixée avec 4 rosaces en cuivre. Les lettres sont gravées et dorées. Les fondations sont en béton de ciment. ( Arch. dép. Sarthe 2 O 130/7)

Monument paroissial nef de l'église

1914     1918

Aux enfants de Fatines

Une plaque de marbre noir porte les noms de 12 soldats sur deux colonnes, gravés en lettres dorées.