Lavoir

Dans ce tout petit village en bordure de la Sarthe, nous n’avons pas trouvé de lavoir communal, ce qui est confirmé par la mairie.ce tout petit village en bordure de la Sarthe, nous n’avons pas trouvé de lavoir communal, ce qui est confirmé par la mairie.

Monument aux morts

 

 

 

Le 18 septembre 1919, le maire invite le conseil à délibérer sur le projet de monument commémoratif en l’honneur des enfants de la commune « Morts pour la Patrie ». Considérant l’héroïsme des soldats morts pendant la guerre 1914-1918, décide l’érection d’un monument à l’entrée du cimetière intérieurement, vote 400F pour sa construction et sollicite respectueusement une subvention auprès du préfet. Un courrier du 6 décembre du maire au préfet précise le projet du monument. Son coût est de 1 050F. Il faut ajouter 450F de frais pour le soubassement et de transport. Soit une dépense de 1 500F en partie couverte par les 600F de souscription et le reste par 1000F du budget communal et la subvention départementale.

Le préfet, la commission spéciale et le ministère de l’Intérieur approuvent ce projet. En août 1920, le Bureau d’Assistance s’engage à acquitter la part revenant aux pauvres à l’occasion de l’érection du monument dans le cimetière.

Le 21 août 1920, le maire expose le décompte des dépenses liées au monument au sous-préfet. La souscription de 859,15F et les 400F votés au budget communal vont assurer le paiement de 1 161,80F du devis de M. Gaullier , y compris la gravure des 162 lettres. (Arch. dép. Sarthe 2 O 124/7)