Lavoir de la fontaine de Villeneuve Rue Sainte Geneviève.

Le Conseil municipal vote le devis de construction de 700 F, en février 1912. Le rapport du Service hydraulique précise que l’emplacement choisi est une source dite Fontaine de Villeneuve, dont le trop-plein s’écoule par un fossé dans la Vendeuvre. La source appartient à la commune et sert déjà de lavoir. La municipalité se propose surtout d’assurer une installation un peu plus confortable. Mais en mars 1913, les travaux ne peuvent être exécutés à cause du mauvais temps et des inondations. Les délais de construction étant dépassés, le maire est obligé de demander au préfet l’autorisation de continuer le chantier. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 116/8)

Le lavoir a été restauré dans les années 2000.

 

Lavoir du pont sur le Long Vers Villebourg, D191

En 1910, un propriétaire offre un terrain d’une valeur de 10 F, « qu’il abandonne à perpétuité et gratuitement pour y construire un lavoir public ainsi que le droit de passage et l’habitation du lavoir ». Deux ans après, le Conseil municipal en approuve le devis de 600 F. La charpente est en chêne et en sapin du nord, couverte en ardoises d’Angers. Les moellons proviennent des carrières de la Pierre levée à Dissay, le sable de Longèvre à Dissay et la chaux hydraulique des fourneaux de Doué-la-Fontaine. Les travaux doivent être exécutés en trois mois. (Arch. dép. Sarthe, 70 AC 97 ; 2 O 116/8)

Il a également été restauré dans les années 2000.

Lavoir de La grande Fontaine

plan 1927     Arch.dép.Sarthe 2 O 116/8

En 1927, la commune désire acheter une parcelle de terrain au hameau de Marthe, pour y installer un lavoir public couvert. Cette parcelle de 40m2avec une pièce d’eau délimitée par des murs servant déjà de lavoir et un terrain attenant, est vendue 360F. (Arch.dép.Sarthe, 2 O 116/8)

Il ne reste que le bassin, maintenant situé chez un particulier.