Lavoir du moulin au bourg, au pont sur la D118

Il appartenait au propriétaire du moulin qui l’avait fait construire et qui le louait à la municipalité. La maison porte la date de 1877. Il disposait de deux entrées : une pour le propriétaire en pignon et l’autre à l’arrière pour les femmes du bourg.

Depuis plus de vingt ans, c’est un lavoir privé.

Lavoir de la gare

plan 1904      Arch.dép.Sarthe 2 O 97/8

 

En juin 1904, le Conseil municipal se réunit autour du projet de construction d’un lavoir public. Un terrain de 50 m2 cadastré A328 est acheté au bord du chemin de grande communication n°38, près du Rosay nord, au Pré de la Moire, dans le voisinage de la gare, pour 21,88 F.

« Depuis longtemps, les habitants de ce quartier ont établi un lavoir à découvert, à l’endroit précisé. La population de cette partie de la commune devenant de plus en plus nombreuse, il a paru utile d’aménager au même endroit, un lavoir public couvert ».

 

Le lavoir de 9 m de long et 2,50 m de large est pavé et clos par un entourage en planches avec couvre-joints. La charpente en chêne qui repose sur dix poteaux de deux mètres de haut, est couverte en ardoises. On prévoit aussi une longue barre d’appui pour déposer le linge. Ce devis estime la dépense à 632,34 F.  (Arch. dép. Sarthe, 2 O 97/8)

En 1961, un mur de ciment est élevé de chaque côté de la pale crémaillère. (Archives municipales) Ce lavoir n’existe plus.