Lavoir Bourg, près de l’église

En 1864, la municipalité dépense 100F pour réparer la couverture du lavoir. Devant cet imprévu, elle vend pour 67F, le bois des onze chênes communaux qu’un particulier vient d’abattre, par inadvertance. En 1876, c’est un mur de clôture qu’il faut bâtir et payer 340F. La mairie reçoit une subvention de 140F et règle le solde sur deux années. Et en 1903, quand des travaux s’avèrent encore urgents et nécessaires, elle prélève 150F au budget primitif pour des réparations qui vont coûter 299,20F. (Arch.dép.Sarthe, 2 O 93/7)

Cet entretien régulier s’est assurément poursuivi au cours du XXe siècle et a conservé ce bâtiment en très bon état. L’association patrimoniale de Cormes l’a restauré en 2002 et 2004 puis a apposé un panneau présentant l’historique de cet équipement, en 2013. Cette restauration a été complétée en 2017.