Lavoir Route de Vibraye (D1)

Le 19 septembre 1864, le maire et son Conseil municipal approuvent le plan, le devis et la souscription pour la construction de « lavoirs communs ». Le devis s’élève à 240 F pour un mur de soutènement.

En 1904, un nouveau devis de 340 F concerne le platelage (clôture en bois) pour abriter les laveuses et la couverture en ardoises d’Angers de la toiture à deux pans sur trois côtés. Trop cher! Les travaux du presbytère et de l’église ne sont pas encore payés. Finalement, le projet est voté car la commune reçoit une subvention de 200 F et fait établir un lavoir en deux parties, en équerre, dont il ne subsiste actuellement qu’un côté. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 32/8)

Il a été restauré en 2007.

Monument aux morts carrefour D1 et C5

La commune de Berfay

à ses enfants morts pour la France

Cette courte pyramide, ornée d’une croix de guerre est posée sur un socle et un emmarchement peints. Sous la dédicace, les noms de deux soldats de la guerre 1939-1945 ont été inscrits. Les noms et prénoms de 25 soldats de 1914-1918 sont gravés par année, sur deux plaques noires, fixées latéralement.

 

 

 

 

En février 1920, la municipalité décide de poser une plaque commémorative dans le cimetière pour les manifestations solennelles. Elle sera financée par une souscription et un complément municipal. Puis, fin septembre 1920, un terrain est proposé dans un jardin à l’intersection de deux routes pour ériger un monument. L’acte de cession gratuite d’un terrain de 20m2 est signé en décembre entre le maire et le généreux propriétaire. Le maire entame les démarches administratives pour obtenir une subvention.

En mars 1921, la commission préfectorale approuve le choix du terrain mais déplore le projet qui n’a aucune valeur artistique et demande de faire appel à un artiste. Début mai, les conseillers délibèrent pour le devis de 1 155F de M.Couturier, entrepreneur à Saint-Calais, pour une pyramide en pierre de taille où les noms seront gravés. La souscription s’élevant à 1 148F, la commune accepte d’ajouter 300F. Elle ne peut faire mieux sinon elle rembourse les souscripteurs. Mais en juillet, petit incident à propos d’un soldat oublié pourtant né dans la commune : Alfred Pasquier. (Arch. dép. Sarthe 2 O 32/8)

Monument paroissial bas-côté gauche

Paroisse de Berfay

A ses morts glorieux

1914       1919

Ce monument fabriqué en série est présent dans plusieurs églises sarthoises; ici, il est en plâtre. Les noms et prénoms de 24 soldats sont inscrits en lettres dorées au centre de cette composition. Des indications filiales complètent certains noms.

guerre 1870-1871 cimetière

Cette grande tombe conforme à la loi du 4 avril 1873, repeinte en ivoire et doré, rappelle les combats dans cette partie du département lors de la guerre 187-1871.