Lavoir Rue de La Motte

En 1893, la commune décide d’établir un lavoir à ciel ouvert, entouré de murs, avec des dés en maçonnerie de briques pour permettre, plus tard, d’asseoir la charpente. Le bassin est dallé et le pourtour est pavé en briques.

En 1913, les travaux de couverture sont effectués grâce à des souscriptions et à des secours départementaux. Ils comprennent la charpente en chêne, bois blanc et sapin, couverte en dalles de fibrociment et cinq châssis en tabatières. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 11/7)

Au bout d’un passage étroit, une élégante grille laisse apercevoir une eau de source transparente. Des travaux de réfection ont eu lieu au début des années 2000 et le toit en impluvium est maintenant couvert en ardoises.

Monument aux morts cimetière

A nos morts

de la Grande Guerre

1914-1918

Le monument est dans le cimetière, au fond, dans l’alignement de la croix principale. La pyramide est surmontée d’une croix latine en granit. Les noms des soldats sont gravés en doré sur des plaques en marbre noir,  sur  trois faces. Des rameaux de laurier et une croix de Lorraine sont disposés sur les emmarchements.

Le 14 juillet 1919, la municipalité décide de budgétiser 1 000F en complément de la souscription de 3 694F,  pour ériger un monument dans le cimetière. Le devis de M. Gastoureau, granitier à Alençon s’élève à 5 394,50F sans le transport confié aux habitants. D’après le plan, il est projeté à 37m du calvaire existant, dans l’allée principale et à 12,60m du mur du fond. Le monument sera en granit d’Alençon, posé sur une base carrée de 1,80m de côté et surélevé de deux rangs de marches. La colonne, surmontée d’une petite croix, supportera une tablette saillante. Le dossier est envoyé à la préfecture le 8 août 1920 afin d’obtenir une subvention départementale ; le montant de la facture étant de 5 594F. (Arch.dep.Sarthe 2 O 11-7)

 

Dans le cimetière, la tombe de René BROSSARD, fusillé en 1944, est régulièrement entretenue par des particuliers.

Monument paroissial église

                                     Aux soldats d’Assé-le-Boisne                                                                           Guerre 1939-1945

                                     morts pour la Patrie                                                                                     Nos morts pour la Patrie

                                     Grande Guerre 1914-1919

Deux monuments sculptés de même type sont disposés de chaque côté de la porte d’entrée. A l’avant de celui consacré à la guerre 1914-1918, la statue de Jeanne d’Arc et à celui consacré à la guerre 1939-1945, la statue de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Une petite plaque a été ajoutée sur la côté pour la guerre d’Algérie. Une cinquantaine de noms figurent pour la guerre 1914-1918 et 11 noms pour 1939-1945.