D’après un témoignage, ce village possédait un lavoir communal, un lavoir privé et un autre dans un hameau. Aucune trace n’en subsiste.

En 1899, le service des Eaux et Forêts accorde une concession en forêt à la commune de Beauvoir pour quatre lavoirs (bassins) à l’usage du hameau de Beauregard. Cette tolérance est consentie pour une durée de 9 ans moyennant une redevance annuelle de 1 F. (Arch. dép. Sarthe, 7 M 746)

Monument aux morts dans le cimetière

Morts pour la France

Prions pour eux

 

Ce monument situé à l’entrée du cimetière, est composé d’un socle surmonté d’une croix où est fixée une plaque de marbre avec les 15 noms des soldats gravés avec la date exacte de leur décès et l’ajout d’un soldat mort en 1951. Un vrai casque est posé en bas du monument.

 

 

La  commune d’Aillières est réunie à celle de Beauvoir-sur-Bois depuis 1964 sous le nom de Aillières-Beauvoir.

Un article du  journal Ouest-Éclair de Mamers du 18 février 1923 relate l’inauguration d’une plaque commémorative. 

Dans un double hommage patriotique et religieux le conseil municipal de Beauvoir a voulu graver sur le marbre et conserver en sa maison commune les noms de ses soldats morts pour la France.

Le 30 janvier dernier, le clergé de la paroisse […] venait sur la place de Beauvoir au devant de la plaque commémorative. Celle-ci portée par quatre anciens poilus, était escortée de quatre orphelins de guerre.[…]

À l’église d’Aillières, bien et sobrement décorée, la plaque fut placée devant le catafalque, et, de chaque côté, se tinrent […]les maires de Beauvoir et d’Aillières[…] Le conseil municipal  de chaque commune occupait les stalles du chœur.

Suit le discours du curé, et après l’absoute, la plaque commémorative fut portée jusqu’à la mairie de Beauvoir où elle fut bénite.

Le maire de Beauvoir exprima à tous ses sentiments émus. […]

M. d’Aillières exalta les soldats morts, rappela leurs sacrifices et sut tirer de la cérémonie une leçon d’union patriotique.[..]

À l’issue de la cérémonie, un vin d’honneur fut offert par le conseil municipal de Beauvoir aux démobilisés des deux communes ainsi qu’aux veuves de guerre et leurs enfants.

M. Bernard d’Aillières, président de l’Union des combattants, remercia la municipalité d’avoir eu cette pieuse pensée pour ses morts.

(Arch. dép. Sarthe 2 O 2 et 2 O 30)

Monument paroissial nef de l'église

Guerre 1914-1919

Morts pour la France

N’aurez-vous pas SEIGNEUR des grâces particulières

pour les braves qui vous arrivent dans les plis du Drapeau

Une plaque de marbre blanc dans un entourage ouvragé porte les noms gravés des 11 soldats morts par année ainsi que les 4 disparus.