Rue du Lavoir

En juin 1835, le sieur HERVÉ conteste l’usage public de la fontaine-lavoir située sur sa propriété, même si cette coutume perdure depuis plus de cent ans, et l’entoure d’une très haute barrière. Dans un jugement de 1838, le droit d’usage des eaux est maintenu au profit des habitants mais M. HERVÉ reste propriétaire du fonds. Cette source étant le seul point d’eau du village, cette question de propriété va s’éterniser pendant un siècle ! L’agrandissement du lavoir et la construction d’un abri sont ajournés en 1904 face à l’obstination du propriétaire. 

plan 1930     Arch.dép.Sarthe 2 O 391/8

 

Ce n’est qu’en 1930 avec l’obtention de la Déclaration d’Utilité Publique, que la parcelle C n° 176 est acquise pour 116 F. La famille HERVÉ exige cependant la construction d’un mur de soutènement en bordure de ses bâtiments d’exploitation. Le devis de 11 771 F mentionne des murs en parpaings de ciment, une margelle de 6,25 m, un sol et un bassin en ciment et une couverture en tuiles de Beauvais sur des liteaux en sapin. La municipalité doit emprunter la totalité de la somme à 5,05 %, sur 30 ans pour payer ces travaux adjugés à M. ARTHUR, maçon à Vallon. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 391/8)

La toiture a été refaite en bardeaux en 2014.