Route de Saint-Rémy-du-Val

Le 17 mai 1913, le Conseil municipal projette de reconstruire le lavoir public. Les murs sont maçonnés en moellons et pierres de taille de Villaines-la-Carelle pour les jambages, le linteau et les angles. Ils supportent, avec le poteau central sur un dé de ciment, la toiture en chêne et bois blanc couverte de tuiles plates « posées sur lattes en cœur de chêne« . Une dalle de ciment couvre le sol. Les laveuses pouvaient frotter leur linge sur la margelle en ciment et le poser sur des « supports de linge mouillé » en chêne. Le procès-verbal de réception définitive des travaux réalisés par M. Émile GOUPIL de Saint-Rémy-du-Plain, donne un décompte de 897 F. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 381/7)

D’après un témoignage, le plan d’eau actuel réunit trois mares alimentées par une source située juste au-dessus. Les eaux s’écoulent dans un ruisseau se jetant dans la Saosnette, après Panon.

Le lavoir restauré fait partie d’un ensemble paysager.

.