L’amélioration du lavoir public est à l’ordre du jour de la séance du Conseil municipal du 4 août 1878, Il s’agit de « détourner les eaux provenant de la cour d’une ferme et des rues du bourg qui arrivent dans le lavoir durant les fortes pluies et après les averses, toutes chargées d’immondices« . L’agent-voyer propose une légère modification du profil du chemin vicinal n° 9, et l’évacuation des eaux par un aqueduc situé sous le couvert du lavoir, dans un fossé, en aval du bassin. Pour empêcher toute infiltration et la dégradation des murs de soutènement, il prévoit des caniveaux pavés. En décembre, les 220 F nécessaires sont votés.

En 1928, le pavage est refait et les murs sont enduits. Le maçon du village, M. Arsène PONTILLON, exécute les 3 300 F de travaux. (Arch. .dép. Sarthe 2 O 376/7)

Ce lavoir a laissé place à la station d’épuration.