Lavoir de Bouillé : hameau du Bouillet, route de Chantenay ,C3

De 1921 à 1927, le maire reçoit de nombreuses plaintes des « laveuses de lessive », concernant le lavoir de Bouillé. Elles se plaignent d’avoir les pieds dans l’eau, que les carreaux pour laver sont usés, que les éclats de bois déchirent le linge, que les chevalets pour égoutter le linge sont pourris, qu’elles sont exposées aux intempéries car la fontaine n’est pas couverte. La municipalité accepte enfin, le devis de 4597,80F pour les travaux de construction d’un lavoir couvert en ardoises. Les six poteaux qui soutiennent la charpente sont protégés de l’humidité par les dés en ciment.(Arch.dép.Sarthe, 2 O 313/7°)

Lavoir de l’Hommée

En 1923, des plaintes identiques réclament un lavoir couvert à l’Hommée, une grande partie des femmes de la commune se rendant à cet endroit. Le devis de construction pour un hangar est estimé à 2000F. (Arch.dép.Sarthe, 2 O 313/7°) Il a été vendu à un particulier.