Lavoir de la Hune : rue de la Hune, carrefour des RD65 et 208

La municipalité avait obtenu une autorisation de barrage sur la Hune, en 1877, permettant l’établissement d’un lavoir. Jugé insuffisant en 1896. , il va être reconstruit par M. GUYON, entrepreneur, suivant un devis de 1 735F. La charpente de ce très long bâtiment reposant sur douze poteaux est couverte de 1144 tuiles. Deux portes accèdent au sol pavé de 2100 briques belges. (Arch.dép.Sarthe, 2 O 304/7)

Sa restauration a eu lieu en 2012/2013 dans le cadre d’un programme de la Communauté de communes du Pays bilurien avec le soutien financier de l’Europe, de la Région et du Conseil Général. Un panneau sur la lessive d’autrefois, a été apposé.

On voit toujours sa très belle charpente chevillée, avec des marques de charpentier sur des pièces de bois assemblées traditionnellement.

Lavoir des Perrées : D 90

Situé sur une petite propriété communale, ce bâtiment, construit dans les années 1960, en parpaings enduits, de trente mètres de long, couvert en tôles de fibrociment, abritait six bassins en ciment d’une contenance de 400 litres. Les fenêtres, sur toute la façade, offraient l’éclairage nécessaire à la besogne. Des pompes électriques sur les puits, les alimentaient en eau. En 1990, les équipements ont été changés : un bac de lavage avec un rebord en ciment, de 4m sur 2m, et, de chaque côté, trois petits lavoirs installés au ras du sol. Les agriculteurs venaient aussi y puiser de l’eau pour les animaux. Il a été vendu à un particulier, fin 1992. (Source : mairie)

Une habitante du hameau voisin, se souvient d’y être venue laver ; elle faisait bouillir à la maison et emmenait la lessiveuse sur un plateau tiré par un cheval.