En 1843, le Conseil municipal envisage la construction de deux lavoirs-abreuvoirs sur l’Aune, au niveau des ponts, route du Lude et route de Mayet. Par le décret de déclaration d’utilité publique, du 2 décembre 1844, signé par le roi Louis Philippe, la municipalité peut acquérir les terrains nécessaires dans les prés de l’Arche et du Gué(Arch.dép.Sarthe, 2 O 245/9)

lavoir de la route du Lude

En 1853, suite à la reconstruction du pont de l’Aulne, le lavoir a été entièrement détruit. Lors de son rétablissement, les riverains réclament un aqueduc pour l’écoulement des eaux.

C’était un lavoir à plancher mobile, couvert en tôles et équipée d’une cheminée. Il a été démoli en 1972.

lavoir de la route de Mayet

documentation association de Sauvegarde des lavoirs

 

Sa toiture en tuiles de Bourgogne reposait sur deux murs perpendiculaires en pierres. Les pompiers l’ont démonté en 1972 et les tuiles ont servi à recouvrir leur ancien garage.

 

 

 

 

 

lavoir du pont Jarry

Ce troisième lavoir communal, situé au bout de l’actuel terrain de football, a aussi disparu en 1972. (témoignages)