Lavoir de la Fontaine : Rue du lavoir

En 1850, le Conseil municipal acquiert la mitoyenneté du mur de clôture de la fontaine, de 12 m de long, pour le rehausser en vue d’établir une toiture sur les deux appentis en vis à vis. Ce projet est estimé 110,15 F. Dans les années 1880-1890, des réparations y sont régulièrement effectuées. Les planches à laver sont remplacées, des supports pour égoutter le linge installés, lors des travaux de 1903.

D’autres modifications sont intervenues puisqu’aujourd’hui, des margelles en grès bordent le bassin de 9 m sur 3 m. Le second, contigu, était destiné aux bestiaux et au lavage des fils et des toiles des tisserands. L’ensemble a été restauré durant les étés 1989/1990 avec la participation de la commune, du Conseil général, de l’association archéologique et des bénévoles du chantier de jeunes. Un panneau explicatif, à l’intérieur du lavoir, donne tous les détails de cette mise en valeur. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 226/7)

Lavoir de Longues Mézières D111 au niveau du site archéologique

Aucun élément d’archives ne vient éclairer l’histoire de ce lavoir dont le bassin est toujours présent, au bord de la route de Gesnes-le-Gandelin…

Lavoir de Passe-Racine

En 1902, la municipalité vote le devis de 200 F pour l’aménagement d’un bassin : des travaux de terrassement et de maçonnerie, un empalement pour le barrage du ruisseau de Vilette, des madriers de lavage et un support à égoutter le linge. La couverture en tôles est réalisée quelques années plus tard, en 1925. Le financement de ce projet estimé, 1 499,95 F nécessite d’emprunter 1000 F à un particulier, à 1 %, sur un an. Ce lavoir n’existe plus. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 226/7)