Lavoir du bourg : route de Sainte-Jamme, pont Napoléon

Vers 1890, un projet de bateau-lavoir sur la Sarthe, comme à Sainte-Jamme, est en discussion. La municipalité n’y donne pas suite mais un particulier va en établir un petit, au bord de sa propriété, en amont du pont de Montbizot.

plan 1900     Arch.dép.Sarthe 2 O 206/7

Dans le courant de l’année 1900, le Conseil municipal décide la construction d’un lavoir public sur la rive gauche de la Sarthe, en amont du pont Napoléon, sur la parcelle A n° 824 et y alloue 600 F. Deux ans de conflits vont suivre pour réussir à obtenir la déclaration d’utilité publique permettant d’acquérir le terrain nécessaire, deux petites portions de jardin appartenant à l’initiateur du bateau-lavoir. Les copropriétaires des terrains en bordure de la Sarthe manifestent leur vif mécontentement car « en raison de la proximité de l’établissement métallurgique de MM.Chappée, les immeubles environnants situés dans le bourg, ont acquis une très notable valeur depuis dix à quinze ans et l’expropriation entraverait pour l’avenir toutes constructions de rapport sur leurs jardins ». Ils s’opposent aux 112 signataires d’une pétition qui rappellent l’urgence d’exécution du lavoir et l’avis favorable du commissaire enquêteur. En effet, la centaine de ménages du bourg n’a accès qu’à « deux lavoirs particuliers et payants et le plus grand vient d’être interdit au public ou du moins on y va plus que par tolérance ».

lavoir public et lavoir privé (à droite)

Ce n’est qu’en décembre 1902 que ce lavoir de 12 m de long sur 1,5 m à plancher mobile, couvert en ardoises est prêt à accueillir une quinzaine de laveuses. Les dépenses sont estimées 1 475,50 F. Un règlement fixe les abonnements à 1 F par personne et par an avec un maximum de 3 F par ménage et à 10 centimes par jour et par laveuse pour les non abonnés. Les ménages secourus par le bureau de bienfaisance y accèdent gratuitement. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 206/7)

Un panneau « Parcours du patrimoine de Montbizot » apporte les explications sur la création de ce lavoir. La commune a fait réaliser en 2013, une étude pour la restauration de la partie restante et un appel aux souscripteurs en partenariat avec la Fondation du Patrimoine est lancé, en octobre 2014.

Lavoir du Pont d’Orne

Le chemin de randonnée, balisé rouge et bleu passe près de ce lavoir situé au bord de l’Orne Saosnoise. D’après un article de Presse du 1er juillet 2012, il était privé et bâti sur l’autre rive. Ayant été emporté par une crue, il a été reconstruit par des bénévoles de l’association  «  Patrimoine de Montbizot » et est devenu communal.