Rue des Lavandières, D27

carte postale : lavoir avant 1911
plan 1911 Arch.dép.Sarthe 2 O 202/7

Pour la construction d’un lavoir public, en 1911, le maire conclut un accord avec M. BOULAY qui cède son terrain au bord de la Dive avec le lavoir existant. En compensation, il exige une partie privée, à l’extrémité du bâtiment et son entretien, pendant trente ans, par la municipalité.

Des murs en moellons avec angles et linteaux des portes en pierre de taille de Villaines et deux poteaux supportent une charpente couverte en ardoises. Une cloison en briques surmontée d’une clôture en sapin délimite la partie privée. Deux portes en chêne donnent accès aux planchers mobiles manœuvrés par des «crics vannes». Quatre tréteaux pour déposer le linge sont ajoutés. Ce bâtiment de treize mètres de long a coûté1 808 F. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 202/7)

Les deux parties, communale et privative, sont toujours visibles sur cette construction, aujourd’hui, fermée au public.