En 1906, le lavoir de la Cohue, près du bourg, « duquel les laveuses ne peuvent plus se servir sans danger » nécessite des  » réparations urgentes « . La facture du charron est de 116,62 F. Le préfet accepte de verser un secours de 40 F. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 187/8)

Ce lavoir desservant le hameau et la ferme, était alimenté par une source et couvert en tôles. Il a été démoli en 1996.

Un autre lavoir, à la Croix verte, a été vendu à un particulier. (Témoignage de l’employé communal)