Le seul lavoir du village appartenait à M. Edmond GUITTON mais il l’a fermé au public le 1er novembre 1912.

plan 1913     Arch.dép.Sarthe 2 O 24/8

Il était en bon état, bien situé et facile à alimenter en eau par une canalisation provenant du bassin installé pour distribuer l’eau aux abonnés. Les élus décident de l’acquérir pour 3 500 F. Les travaux de maçonnerie et de plomberie coûtent 370 F. Une des longueurs du bassin est protégée par un abri. La municipalité doit emprunter 4 000 F au Crédit Foncier sur 30 ans à 4 %. Ce lavoir sera payant : 10 F par famille et par an. En 1929, ce tarif est revu à la hausse: 5 F par personne et par an.

 

 

À la fin de l’année 1933, 39 familles seulement, sur les 173 abonnés, paient les 15 F par personne et par an. Considérant que la fourniture d’eau pour un si petit nombre, est trop onéreuse pour la commune, le Conseil municipal décide, à l’unanimité, de supprimer ce lavoir à compter du 1er janvier 1934. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 24/8)

Désaffecté, proche du monument aux morts, il a alors servi de lieu de stockage des mâts à hisser les oriflammes et aussi des mâts de cocagne. Il était sans doute couvert en ardoises. D’autre part, route de Souillé et dans le bas du bourg, des lavoirs privés étaient largement fréquentés par les voisins. (témoignage)