Route de Théligny ; près de l’église

En mars 1948, le service du Génie rural fournit à la commune son étude pour la construction d’un lavoir à proximité d’une douve formée par l’élargissement du ruisseau dit de la Petite Beaudière qui prend sa source moins de 400 m en aval. La population agglomérée de 114 habitants ne dispose que de quelques petits lavoirs particuliers peu usités car le ruisseau capte sur son passage les eaux des caniveaux et des égouts. Il s’agit donc d’installer un lavoir alimenté en eau propre pour huit laveuses.

plan 1949       archives communales 1 M 13

Le projet prévoit un bassin en béton armé, de même que les poteaux soutenant une charpente en sapin du Nord, avec des murs maçonnés en moellons ordinaires et des châssis vitrés. Deux portillons « interdiront l’accès aux bestiaux qui, pour venir s’abreuver dans la douve et gagner l’étable, empruntent journellement le chemin d’accès ».

Ces travaux, estimés 700 000 F, subventionnés à 25 % par l’État, sont adjugés en septembre à Léonard HAUDEBOURG, entrepreneur à La Chartre-sur-le-Loir. Lors du mémoire des travaux exécutés en février 1949, les deux bassins sont gardés avec des planches à laver en peuplier, de même que les châssis vitrés mais c’est une voûte en béton armé qui les recouvre. (Archives communales 1 M 13)

 

Le fronton indique « 1949 COURGENARD LAVOIR COMMUNAL» et au bas de la voûte :     « L. Haudebourg entrepreneur à la Chartre sur le Loir ». Un pupitre explicatif a été installé en 2014.