Lavoir du bourg: Rue du Collège

En 1891, la population attend avec impatience la réalisation d’un lavoir couvert et pavé, dans le bas du bourg, sur la rivière l’Étangsort.

Une souscription auprès de 102 personnes dont les religieuses, le curé, Mme BUSSON-DUVIVIERS (pour 100 F) rapporte 500 F. A la réalisation, des travaux supplémentaires augmentent la dépense. La municipalité verse 50 F et obtient un secours départemental de 10 F.

carte postale

Ce lavoir, seulement alimenté par le canal de fuite du moulin, manque souvent d’eau. En 1909, le Conseil municipal décide l’achat d’une parcelle sur le cours naturel de la rivière afin d’en établir un nouveau d’une longueur de 15 m. La charpente en chêne et peuplier repose sur des poteaux assis sur quatre dés en grès et sur des murs en moellons durs ; la couverture est en ardoise d’Angers. Des briques belges sont utilisées pour le pavage et les angles des murs. Le chemin d’accès est clos et des « privés »(latrines) attenants au lavoir sont installés. Le tout coûte 2 739 F dont une grande partie est payée par la vente de peupliers. (Arch. dép. Sarthe, 2 O 103/7)

Il a été restauré en 2006.

Le lavoir du Bas des Landes

Ce lavoir communal, à cheval sur le ruisseau de Vaux, a été restauré à la fin des années 1990. (mairie)

Le lavoir du Grand Gué

En juin 1930, le Conseil municipal accepte le devis de 1300F pour la mise en état du lavoir du Grand Gué situé en campagne au sud-ouest de la commune, trente-cinq personnes ayant souscrit 593F pour ce travail. (Arch.dép.Sarthe 2 O 103/7)

Ce lavoir appartient maintenant à un particulier.