Il est construit en 1882, suite à l’approbation du devis de 670 F, par le Conseil municipal. Il doit être édifié sur un excédent de terrain au bord du chemin n° 29, près du bourg, sur un petit ruisseau. Deux marches à l’arrière descendent au plancher mobile de ce lavoir de 5 m de longueur. Les murs en moellons ont des angles en pierres de taille de Villaines-la-Carelle. Il est couvert en tuiles. Le devis atteint 875 F suite aux travaux supplémentaires nécessaires concernant la construction d’un barrage au lieu d’un aqueduc qui aurait eu comme inconvénient de laisser aller tous les immondices venant du bourg dans le lavoir. Une subvention départementale de 100 F et une souscription de 193 F aident au financement de ce projet. (Arch. dép. Sarthe, 243 AC 53 ; 2 O 86/7)

La situation en bord de route a été jugée trop dangereuse et il a été détruit il y a 45 ans environ  (1960/70), selon des témoignages.