Dangeul

Lavoir

D’après divers témoignages, il n’y a jamais eu de lavoir communal.

Monument aux morts

Près de l’église

Le monument se dresse devant l’ancien mur du cimetière, entre deux tilleuls. Il est entouré de  quatre bornes reliées par des chaînes. Toutes les inscriptions sont gravées dans la pierre. Les noms des 23 soldats de 1914-1918 sont inscrits par année sur la partie centrale, sous la croix de guerre sculptée dans la pierre. Les noms de 5 victimes pour 1939-1945 et 2 pour 1958 sont gravées sur le socle avec au centre une plaque en hommage à Armand Lehoux, résistant, déporté; son nom est aussi gravé au sommet de la stèle. Une croix de Lorraine en bronze a été ajoutée sur le côté de la croix de guerre.

(Arch. dép. Sarthe 2 O 113/7)

Monument paroissial

Nef de l’église

Un ensemble très sculpté situé sous une statue du Christ entre deux étapes du Chemin de Croix, renferme en son centre, une plaque d’ardoise où sont gravés les noms de 23 soldats par année avec les disparus.

 

Sous la statue de Sainte Thérèse, une petite plaque en marbre noir porte les noms de 6 victimes de la guerre 1939-1945 par année sous deux rameaux d’olivier croisés derrière la croix latine

Guerre 1939-1945

Stèle Libération, parc du château et plaque sur l’ancienne mairie

Cette stèle s’élève dans le parc du château de Dangeul, entourée d’une haie de lauriers palmes. Son inauguration en septembre 1947, relatée dans la presse locale nous précise que:

La cérémonie se déroule comme annoncée avec messe en plein air dans le parc du château suivie de la bénédiction du monument et de nombreux discours devant le secrétaire de l’ambassade américaine et des officiers des USA.

Cette bataille dans le parc du château fut particulièrement violente.

extrait de Sarthe, août 1944 Histoire d’une Libération p188,189,190,191 de Fabrice Avoie, 2009

Cette plaque a été apposée sur le mur de l’ancienne mairie.

error: Ce contenu est protégé