Chantenay-Villedieu

Lavoir

Route de Villedieu ; chemin entre les maisons, sur une petite place.

(Arch .dép. Sarthe, 2 O 59/7 ; 16 AC 111)

La mairie a remblayé le sol de ce très long lavoir et l’association de Protection et Sauvegarde du Patrimoine de Chantenay, lors de son assemblée générale de 2012, envisageait la restauration des margelles en pierre et la fabrication de tréteaux d’égouttage. En 2014, l’étude de la réfection de la toiture est en cours, en partenariat avec le CAUE.

L’inauguration de ces travaux de restauration a eu lieu en 2017 avec des festivités. Depuis, au fond du lavoir, près du foyer, un ensemble d’objets liés à la lessive ont été rassemblés.

Monument aux morts

Place de la Mairie et proche de l’église

Récemment, une stèle en granit gris poli a été placée le long du mur de l’église au fond d’un espace pavé délimité par des plots en fonte reliés par une chaîne.  Une plaque en marbre noir porte les inscriptions gravées et dorées de 38 soldats pour 1914-1918, 4 soldats pour 1939-1945 et un nom pour l’Indochine. De chaque côté, une palme et une croix de guerre en bronze sont fixées sur la stèle. Une jardinière fleurie a été maçonnée au pied. Sur les côtés, deux écussons tricolores remplacent des drapeaux.

Cette stèle a remplacé l’ancien monument de forme traditionnelle (une pyramide avec des plaques fixées qui sont déposées dans la chapelle du cimetière )

(Arch. dép. Sarthe 2 O 59/7)

Chapelle

Cimetière

A l’entrée du cimetière, une chapelle où chaque soldat mort à la guerre 1914-1918 est évoqué sur une plaque d’ardoise (35 plaques) avec divers objets funéraires qui les accompagnent. Les bancs de bois auraient été fabriqués par les soldats Américains de 14/18  alors qu’ils étaient en repos à Poillé-sur-Vègre.

La porte de la chapelle est ouverte et un dispositif grillagé permet de contempler cette installation unique en Sarthe.

La chapelle conserve les plaques de l’ancien monument.

Monument paroissial

Il n’y a pas de plaque paroissiale dans cette commune.

error: Ce contenu est protégé