Rue Notre-Dame, au pont sur la Vive Parence

plan 1864        Arch.dép.Sarthe 2 O 368/8

Le 10 novembre 1862, le Conseil municipal adopte le plan et le devis de 220 F, dressés par l’architecte d’arrondissement, pour la construction d’un lavoir public. En 1876, il faut ajouter la construction d’un mur le long de la Vive-Parence. L’expert M. Jean-Pierre HEARD estime à 120 F le coût de la main d’œuvre et des matériaux. (Notamment 8 m3 de pierre de Lombron)  (Arch. dép. Sarthe, 2 O 368/8)

Les travaux de couverture du bassin vont être réalisés en 1923, en même temps que la construction d’un préau à l’école. Des poteaux en chêne sur dés de ciment supportent une charpente en peuplier couverte en ardoises d’Angers. La « tablette » de lavage est en ciment. (Archives communales 4 M 1)

photo de droite: posée sur le muret, la bonde d’origine