Le 18 mai 1927, le Conseil municipal demande aux Ponts et Chaussées l’autorisation de construire un lavoir sur le bord de la Sarthe, en amont du moulin. Il achète une parcelle de 200m², dans le pré C n°10, appartenant au meunier, pour 500F. (Arch.dép.Sarthe, 2 O 269/7)

Cette construction en parpaings, couverte en ardoises, servait  de remise à bateaux et n’était plus entretenue. La Communauté de Communes des Alpes mancelles qui avait la compétence pour la restauration du patrimoine rural non protégé, a financé sa remise en état. L’inauguration de cette restauration a eu lieu en novembre 2016.